Umr Marbec
hello world!
hello world!

Green Glue

Produire en grand volume la forme benthique de Vulcanodinium rugosum, récupérer le mucus/mucilage et caractériser les substances qui le composent, puis en évaluer les propriétés adhésives

Contexte :
Depuis plusieurs décennies, les substances adhésives produites par des organismes marins ont fait l’objet d’études. Ces composés présentent des avantages non négligeables par rapport aux composés chimiques de synthèse. En effet, si les composés de synthèse sont souvent toxiques, allergiques et nécessitent des conditions particulières pour leur utilisation (surface lisse, matériaux spécifiques…), les substances adhésives biologiques sont pour la plupart du temps non toxiques et capables d’adhérer à de nombreuses surfaces y compris dans l’eau ou en condition humide.
Ces substances ont été principalement étudiées chez des macro-organismes comme les crustacés (Kamino, 2008), les moules, les larves d’huîtres et les échinodermes.(Foulon et al., 2018; Waite & Tanzer, 1980). Si des études existent pour expliquer l’utilisation de mucus chez les microalgues (Alexandrium, Ostreopsis notamment : (Blossom et al. 2017; Giussani et al., 2015). Si l’utilisation de ces substances en bio adhésifs n’ont pas encore vu le jour, une colle chirurgicale qui imite les adhésifs produits par les moules pour s'accrocher aux rochers pourrait bientôt remplacer les plaques, les clous et les fils pour réparer des os fracturés (https://cordis.europa.eu/article/id/158482-natureinspired-glue-to-fix-broken-bones/fr).

Les microalgues benthiques toxiques ou bentho-pélagiques ont développé des stratégies de fixation sur différents substrats leur permettant de se multiplier sans être facilement dispersées. Pour leur permettre de se fixer sur ces substrats, ces micro-algues sécrètent un mucus ou mucilage. Lors de nos expérimentations sur l’espèce Vulcanodinium rugosum (Dinoflagellé producteurs de neurotoxines), nous avons observé la fixation de la forme benthique de cette microalgue in situ sur des macroalgues et in vitro sur des flasques en plastique et des cristallisoirs en verre. Le nettoyage de ces contenants est particulièrement difficile car ce mucus résiste à plusieurs cycles de machine à laver (60°C). La fixation se faisant aussi bien dans l’eau de mer que dans l’air libre.

Objectifs du projet :
Ce projet exploratoire doit permettre de répondre à deux objectifs complémentaires :
D’un point de vue scientifique, il doit nous aider à élucider une phase primordiale du cycle de vie de Vulcanodinium rugosum en enrichissant nos connaissances sur les paramètres qui favorisent sa phase benthique et ses capacités à coloniser des substrats.
En matière d’innovation, il s'agit d’évaluer pour développer une colle novatrice naturelle pouvant être utilisée dans des conditions extrêmes et/ou dans des applications biomédicales.

Durée du projet : Deux ans (2021-2022)
Coordination Internationale : Jean-Luc Rolland & Eric Abadie
Zone géographique : Méditerranée
Financement : Ifremer, projet Inov-idée
Budget global : 13000 euros
Montant pour Marbec : 13000 euros
Coordinateur Marbec : Jean-Luc Rolland
Partenaires :
Jean-luc Rolland , Aurelien Bouquet, UMR MARBEC, sète - Eric Abadie. Unité Biodiversité et Environnement, Ifremer, Martinique - Sylvia Colliec Jouault, Agata Zykwinska, Laetitia Marchand, Corinne Sinquin Laboratoire EM3B, Ecosystèmes Microbiens et Molécules Marines pour les Biotechnologies, Ifremer Centre Atlantique.
AUTRES PROJETS
crossmenuchevron-upchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram