Umr Marbec
hello world!
hello world!

DCE-LAG

DCE-LAG

Surveillance DCE lagunes, programme de surveillance de la Directive Cadre sur l’Eau

Diagnostic de l’état écologique et chimique des lagunes méditerranéennes poly- et eu-halines (salinité moyenne >18 PSU).
DESCRIPTION : 

2003 - En cours

Diagnostic de l’état écologique et chimique des lagunes méditerranéennes poly- et eu-halines (salinité moyenne >18 PSU) : (i) état biologique : phytoplancton (en collaboration avec l’UM) et paramètres physicochimiques d’appui, macrophytes (angiospermes et macroalgues). (ii) état chimique : contaminants et substances listées dans la DCE. 17 masses d’eau lagunaires sont suivies lors de chaque campagne DCE (une vingtaine de stations pour le phytoplancton, la physico-chimie, et les contaminants, et plus de 300 stations pour les macrophytes).

Coordinateur scientifique national : Nicolas Cimiterra (Valérie Derolez de 2004 à 2020).
Maîtres d’oeuvre  : Ifremer / LER-LR Sète (Valérie Derolez, Dominique Munaron).

Maîtrise d’ouvrage : Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse.

Mots clés : lagunes méditerranéennes, état écologique, état chimique, phytoplancton, nutriments, macrophytes, contaminants chimiques.

Thèmes / Pôles impliqués : Pôle les-observatoires.

Partenaires : Université de Montpellier/MARBEC, Université de Bordeaux/EPOC, Ifremer / LERPAC-Corse, STARESO, P2A développement, GIS-Posidonies, Structures de gestion des lagunes.

Financements : Budget par campagne : 430 K€. Financement Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Labellisation / certification : le Laboratoire de Chimie des nutriments du LER-LR est accrédité selon le référentiel NF EN ISO/CEI 17025 pour les analyses de nitrates + nitrites, de phosphates, de silicates et d’ammonium en flux continu dans les eaux salines et saumâtres, selon la méthode IFREMER Aminot et Kérouel 2007 et complément 2010.
DESCRIPTION : 

2003 - En cours

Diagnostic de l’état écologique et chimique des lagunes méditerranéennes poly- et eu-halines (salinité moyenne >18 PSU) : (i) état biologique : phytoplancton (en collaboration avec l’UM) et paramètres physicochimiques d’appui, macrophytes (angiospermes et macroalgues). (ii) état chimique : contaminants et substances listées dans la DCE. 17 masses d’eau lagunaires sont suivies lors de chaque campagne DCE (une vingtaine de stations pour le phytoplancton, la physico-chimie, et les contaminants, et plus de 300 stations pour les macrophytes).

Coordinateur scientifique national : Nicolas Cimiterra (Valérie Derolez de 2004 à 2020).
Maîtres d’oeuvre  : Ifremer / LER-LR Sète (Valérie Derolez, Dominique Munaron).

Maîtrise d’ouvrage : Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse.

Mots clés : lagunes méditerranéennes, état écologique, état chimique, phytoplancton, nutriments, macrophytes, contaminants chimiques.

Thèmes / Pôles impliqués : Pôle les-observatoires.

Partenaires : Université de Montpellier/MARBEC, Université de Bordeaux/EPOC, Ifremer / LERPAC-Corse, STARESO, P2A développement, GIS-Posidonies, Structures de gestion des lagunes.

Financements : Budget par campagne : 430 K€. Financement Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Labellisation / certification : le Laboratoire de Chimie des nutriments du LER-LR est accrédité selon le référentiel NF EN ISO/CEI 17025 pour les analyses de nitrates + nitrites, de phosphates, de silicates et d’ammonium en flux continu dans les eaux salines et saumâtres, selon la méthode IFREMER Aminot et Kérouel 2007 et complément 2010.
INTÉRÊT SCIENTIFIQUE : 

Problématique scientifique : la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) (2000/60/CE), impose à tous les états membres de l’Union Européenne de maintenir ou de recouvrer un bon état des milieux aquatiques d’ici 2021. La surveillance de la qualité des lagunes est un sujet mobilisateur dans le bassin Rhône Méditerranée Corse, où ces milieux à l’interface terre-mer sont le support de nombreux services écosystémiques et ont été particulièrement dégradés par les pressions anthropiques. Les suivis réguliers de l’état chimique et écologique des lagunes méditerranéennes permettent d’étudier les réponses et l’inertie de ces écosystèmes aux mesures de restauration mises en place.

Emprise géographique : lagunes méditerranéennes françaises poly et euhalines (salinité moyenne >18 PSU).

Paramètres suivis : hydrologie (T°, salinité, O2, turbidité, nutriments), phytoplancton (chlorophylle-a, pico et nanophytoplancton), macrophytes, macrofaune benthique, contaminants chimiques.

Métrologie : Sonde de mesure de température in situ raccordée à l’EIT-90 (EMT 1°C) ; Sonde de mesure de salinité in situ raccordée au étalon IAPSO (EMT 1 PSU) ; Mesure de la turbidité raccordée aux étalons de formazine (EMT 20%) ; Sondes de suivi de la températures des équipements du laboratoire raccordées annuellement aux étalons nationaux ; Pipettes raccordées annuellement aux étalons nationaux et vérifiées semestriellement ; Masses étalons et balances raccordées bi-annuellement aux étalons nationaux ; Maintenance annuelle des principaux équipements d’analyses (autoanalyseurs, etc...).

Date et fréquence d’acquisition : Initiées en 2003, les campagnes sont annuelles à bi-annuelles. Pour l’hydrologie et le phytoplancton, fréquence tous les 2 ans (juin/juillet/août), pour les macrophytes et les contaminants chimiques, tous les 3 ans.
Campagne DCE

© Ifremer, Etang de Thau - Campagne DCE macrophytes 2017

campagne DCE

© Ifremer, Jocelyne Oheix - Macrophytes dans la lagune de Thau, campagne DCE macrophytes 2014

Autres observatoires

crossmenuchevron-upchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram