Umr Marbec
hello world!

DOS

Représentants : Jean-Hervé Bourdeix, Marc Soria

Le dispositif d’observation in situ a pour objectif de regrouper les différentes capacités et moyens de l’UMR à explorer et mesurer le milieu marin. Il est composé de trois structures : une 'plateforme Biologging', un 'plateau Instruments océanographiques d’observation et de prélèvement' et un 'réseau Plongée scientifique'. Les différents acteurs de ces structures sont les représentants du dispositif (2 personnes), les référents (2 à 4 personnes) et les membres du comité de pilotage de chaque structure (15 à 30 personnes). Aux différents niveaux opérationnels (DOS, Structures et Comités), les acteurs auront des fonctions :

  • d’organisation à savoir : la planification, l’animation (formation) et la mise en valeur des actions menées, un rôle d’expertise, de veille, de conseil et d’évaluation des besoins de financement,
  • de gestion du matériel à savoir : l’inventaire, le stockage, la planification et la maintenance du matériel et les modalités de leur utilisation.

Le Biologging

Il consiste à instrumenter des animaux sauvages afin de pouvoir observer leurs déplacements et éventuellement collecter des informations sur leur environnement (les animaux peuvent alors devenir des observateurs naturels de leurs habitats) et sur leur physiologie. Cette discipline fait appel à des innovations technologiques (marques électroniques acoustiques, marques archives, marques pop-up, marques satellites ARGOS) ainsi qu’à des savoir-faire particuliers comme les captures d’animaux sauvages (poissons, oiseaux, reptiles et mammifères marins), la chirurgie, etc.). La plateforme Biologging sera étroitement lié au Biologging Lab. Créée par le CPER CELIMER à Sète, l’ambition du Biologging Lab est d’être une vitrine régionale, nationale et internationale du Biologging marin. Sa mission sera de faciliter les observations de la faune marine à l’aide d’équipements de Biologging et d’initier des recherches collaboratives internationales sur cette technologie. Le Biologging Lab est une plateforme de 164 m² (construite début 2021 dans le cadre du CPER CELIMER) comprenant un laboratoire sec, un laboratoire humide, un espace bureau et un local de stockage, permettant la mise au point d’instruments avant leur déploiement, incluant des tests de transmissions sous-marines et par satellites. Le Biologging Lab comporte aussi des équipements permettant le téléchargement et la bancarisation des données collectées par les différentes marques électroniques.

Le plateau “Instruments océanographiques d’observation et de prélèvement”

Il rassemble le plus grand nombre d’utilisateurs du DOS. Il concerne les activités d’hydrologie et d’hydrobiologie, de planctonologie, de biométrie, d’observations acoustiques et d'océanographie physique et biologique qui sont menées dans les programmes des scientifiques de l’UMR et leurs partenaires, ou au travers des campagnes océanographiques et halieutiques (ponctuelles d’étude ou récurrentes d’évaluation)

Échantillonneur de plancton multiple MultiNet, © MARBEC

Il regroupe des compétences variées dans l’étalonnage et le réglage des instruments de mesure, le déploiement des appareils de mesure et de prélèvement, le recueil et le stockage des données. Il met à disposition tout un ensemble d’instruments de prélèvement, d’observation et de mesures physico-chimiques in-situ qui répondent aux différentes conditions des milieux marins, côtiers aux milieux hauturiers tels que : carotte et benne à sédiment (Van Veen, Eckmann), chambre benthique et pélagique, moto pompe, sondes CTD (Seabird, NKE, YSI, Teledyne), sondes multiparamétriques (Seabird, NKE, YSI), sondes à main simple, courantomètres (H ADCP, 3D ADCP, Teledyne), bouteilles à prélèvement type Niskin, filets avec collecteurs (20µ, 63µm, WP2, Bongo, Multinet), systèmes de tamisage et de filtration, etc., des moyens de stockage (congélateurs -20/-30°C), des sondeurs (Simrad portable), mini caméras et caméras acoustiques (Aris Explorer).

Les instruments et capteurs utilisés et déployés dans le cadre des observatoires ne sont pas inclus dans ce plateau du fait qu'ils sont utilisés de manière permanente et ne peuvent être mutualisés.

Le 'Réseau Plongée Scientifique'

Avec plus de 30 plongeurs scientifiques qualifiés, il s’appuie sur des compétences et des savoir-faire diversifiés permettant des interventions selon des méthodes variées (apnée, circuit ouvert ou recycleur), à l’air ou avec mélanges (Nitrox, Trimix…), en eau peu profonde jusqu’à la zone mésophotique, en milieu lagunaire, côtier ou en milieu complètement ouvert. Les plongeurs scientifiques, qu'ils soient chercheurs, ingénieurs ou techniciens, assurent diverses opérations : collecte sélective de spécimens ou de tissus (ex. génétique des populations), échantillonnages et suivis de populations et communautés (ex. observations visuelles, capture / recapture, photo / vidéo), analyse du métabolisme benthique (cloche benthique), transplantation d’organismes, cartographie d’habitats, prélèvements divers (ex. carottage sédiments / coraux, ADNe), gestion d'instrumentation immergée (ex. observatoires), expérimentations ou tests de prototypes, etc.

Présentation des opérations MARBEC en plongée recycleur - Préparation de l'expédition GOMBESSA 5 - Villefranche/Mer - Mars 2019, © R. Hocdé - IRD
Chambre benthique - Projet Chamaut - Etang de Thau Février 2018, © R. Hocdé - IRD

Le réseau Plongée Scientifique a pour principales missions :

  • favoriser le partage d’information et d’expertise au sein du réseau et avec les porteurs de projets,
  • améliorer la traçabilité de l’activité dans l’unité,
  • promouvoir la mutualisation d’un parc d’équipements de plongée
  • être force de proposition pour le développement d’un véritable parc d’instrumentation scientifique dédié à la plongée (ex. outillage sous-marin, scooters, moyens photo / vidéo, positionnement acoustique)
  • accompagner l’émergence de méthodes innovantes telles que la plongée au recycleur.
Etude de la zone mésophotique en recycleur circuit fermé - Expédition Lengguru en Papouasie Occidentale - Indonésie - Oct-Nov 2017, © E. Bahuet Lengguru IRD
Etude de la zone mésophotique en recycleur circuit fermé - Expédition Lengguru en Papouasie Occidentale - Indonésie - Oct-Nov 2017, © G. Diraimondo Lengguru IRD
Etude de la zone mésophotique en recycleur circuit fermé - Expédition Lengguru en Papouasie Occidentale - Indonésie - Oct-Nov 2017, © G. Diraimondo Lengguru IRD
crossmenuchevron-upchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram