Umr Marbec
User avatar
  • Camille Magneville

Email :
Organisme :
UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER
Grade / Titre :
Doctorante / PhD Student
Lieu géographique :
Montpellier
Gouvernance :
Conseil d’unité - Membres élus
Ambitions :
Dresser l’état des lieux de la biodiversité marine, Comprendre et modéliser le fonctionnement et l’évolution des organismes et des écosystèmes marins, Développer un océan numérique pour protéger la biodiversité marine
Dispositifs :
DEN
Disciplines :
Ecologie de la conservation, Ecologie des populations et des communautés, Ecologie numérique, Science des données
Modèles biologiques :
Poissons côtiers et récifaux
Ecosystèmes :
Ecosystèmes côtiers et littoraux, Ecosystèmes coralliens
Zones d'études :
Méditerranée, Océan Indien ouest
Biographie :
Pendant ma thèse, je m'intéresse à la contribution effective des espèces de poissons aux processus écologiques au niveau des habitats marins côtiers en étudiant leur diversité fonctionnelle.
Il est particulièrement important d'étudier le rôle fonctionnel des espèces, notamment pour établir des mesures de conservation. En effet, deux espèces différentes peuvent jouer un même rôle au sein de l'écosystème, de même que deux espèces très proches phylogénétiquement peuvent avoir des rôles différents. Cependant, les rôles fonctionnels des poissons sont encore assez peu connus car pour les étudier il faut suivre les espèces pendant un long moment dans leur environnement.

Je développe alors une nouvelle approche méthodologique et conceptuelle basée sur l'utilisation de caméras sous-marines et d'indices de diversité associés.
J'applique ce cadre pour étudier deux cas d'impacts anthropiques: les  invasions biologiques (invasion des herbivores venus de mer rouge et impact sur l'activité d'herbivorie des natives) à travers le projet EXOFISHMED (https://exofishmed.cnrs.fr/) et exploitation/aires marines protégées (étude de l'effet réserve en milieu à haute diversité spécifique sur les récifs coralliens de Mayotte).
Grace à l’approche longue durée que je développe au sein du projet BUBOT (http://www.lirmm.fr/bubot/wordpress/), j'étudie aussi la variation temporelle de la biodiversité mais aussi de certaines fonctions comme l'herbivorie. Je m'intéresse aussi à la rareté fonctionnelle.

During my PhD, I am working on the effective contribution of fish species on ecosystems processes in coastal marine ecosystems by studying fish functional diversity. It is really important to study species functional role notably to establish conservation measures. In fact, two different species can have the same role in ecosystem functioning and two phylogenetically close species can have different roles. However, fish functional roles are still little known as species needs to be studied for a long time in their environment to assess them.

I am thus developping a new methodological and conceptual approach based on underwater cameras approach and associated diversity indices. I am applying this framework on two cases of human impact: biological invasions (invasion of lessepsian species in the mediterranean sea and their impact on native grazing activity) through the EXOFISHMED project (https://exofishmed.cnrs.fr/) and fishing/marine protected areas (study of the reserve effect on Mayotte's coral reefs). Through the long duration approach I am developping with the BUBOT project (http://www.lirmm.fr/bubot/wordpress/), I am studying temporal variation (daily variation) of biodiversity and also given functions such as herbivory. I am also looking at functional rarity.

crossmenuchevron-upchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram